BIOGRAPHIE

"Une artiste dotée de facilités naturelles et d'une musicalité remarquable"

The New York Times

Pianiste, compositrice et musicologue, Maud Caillat commence l'apprentissage de la musique dès l'âge de six ans. Elle devient l'élève de Claudine Perretti à Paris, une ancienne élève d'Alfred Cortot et de Magda Tagliaferro qui lui transmet la tradition de l'école française et lui fait aussi découvrir d'autres approches pianistiques. En parallèle, elle étudie à la Haute Ecole de Musique de Genève, où elle obtient un Master of Arts en composition et théorie musicale. Au Canada, grâce à une bourse dispensée par le Centre d'Arts Orford, elle participe aux master classes de Menahem Pressler, André Laplante et Robert Silverman. Ce stage intensif aura un impact décisif sur son évolution artistique.

 

En 1999, elle présente ses compositions à Marcel Bitsch qui l'encourage vivement dans sa double activité de pianiste et compositrice.

 

Maud Caillat est lauréate de plusieurs concours internationaux et fondations, dont les Zonta Clubs de France en 2004 (bourse de soutien à une compositrice) et la Fondation Igor Stravinsky en 2012. A New York, elle a reçu en 2006 un Accomplished Musician Award au concours de composition de la IBLA Foundation et en 2013, elle a remporté un premier prix au Bradshaw & Buono international Piano Competition dans la catégorie duo.  

Avec un répertoire qui va de Scarlatti à Bartók, Maud Caillat s'est produite en France, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Italie, Etats-Unis et Canada. Elle a joué avec orchestre, dans des formations de musique de chambre ainsi qu'en récital dans différents festivals et salles de concerts : le Festival de musique d'Orford, le Ragusa Ibla Festival, le Festival Concerts Saisonnus, la Fête de la Musique, la Schubertiade d'Espace 2, le Festival d'été du Château de Coudrée ; le studio Ernest Ansermet, la salle Frank Martin, l'Abri, le Théâtre Les Salons, le Hameau de Verbier, la salle Cortot, la grande salle de l'UNESCO, le Concertgebouw Recital Hall et le Carnegie Weill Hall. 

Elle est l'auteure d'un arrangement pour piano seul du Concerto de Varsovie, de même que d'une reconstitution de la Fantaisie en ré mineur K.397 de Mozart. 

Après un disque de piano à quatre mains couplant la version de 1911 de Petrouchka de Stravinsky avec la Sonate K. 521 de Mozart, un nouvel album a été gravé récemment, avec la Sonate en sol mineur de Fanny Mendelssohn entourée des Variations en fa mineur de Haydn et des Fantaisies op. 116 de Brahms.